Login & Register English

Appel d'urgence: +201066144258 
vendredi - sept. 24, 2021

Breaking News

Tchad: "Le défi imminent et immédiat pour la Jeunesse Tchadienne, est de participer massivement au dialogue inclusif" dixit Me Benjamin MAMGODIBAYE Cultures Sociétés Internationale Politique Moyen-Orient

News image

"Le défi imminent et immédiat pour la Jeunesse Tchadienne, est de participer massivement au dialogue inclusif" dixit Me Benjamin MAMGODIBAYE, représentant national de La Génération Solidaire LGS
Une organisation dénommée "La Génération Solidaire" de abrégée LGS, au cours d'une communication faite par ce lundi 13 Septembre 2021, a fait sa rentrée sociale sous le thème : "Quelle place de la jeunesse face au défi de la démocratie". 
Me Benjamin MAMGODIBAYE leader de ladite organisation affirme que La Génération Solidaire "a pour objectif principal d’appuyer toute initiative objective de développement inclusif sur la base du respect des droits fondamentaux, de l’égalité de chance de tous et de l’équité.
C’est un cadre  qui regroupe les jeunes élites,  transcendants toutes considérations ethniques, régionale et religieuse  dont la mission est de promouvoir  la paix pour le développement et le bien être de la population. 
A ce titre elle partage avec les différents acteurs nationaux, les passifs et les actifs du Tchad  depuis les indépendances jusqu’à nos jours".
A travers ce point de presse dit-il, "La Génération Solidaire relance  ses activités sous le thème « Quelle place de la jeunesse face aux défis de la démocratie ».
L’histoire politique du Tchad qui se réécrit avec la transition en cours, nécessite le soutien et l’implication  de chacun d’entre nous. 
Voilà pourquoi, La Génération Solidaire ne saurait  rester en marge, comme le rappelle si bien notre thème. 
Nous  pouvons donc dans cette droite ligne affirmer que ce qui est fait pour la jeunesse sans la jeunesse, est contre lui. De ce fait, nous interpelons le Président du Conseil Militaire de  la Transition, de redonner à la Jeunesse, la place qui lui revient de droit.
Le défi imminent et immédiat pour la Jeunesse Tchadienne, est de participer massivement au dialogue inclusif. Ce pendant explique le représentant national la participation  au dialogue inclusif n’est pas un ralliement ou un cautionnement aux ambitions de   nos gouvernants.  A ce titre   un patriote,  ne pose pas des conditions pour participer à un dialogue ou pire refuse une occasion de participer au dialogue.
Il faut accorder le bénéfice  de doute  à nos gouvernants, parce que  nous sommes à une refondation de la République. Nous sommes sur la ligne d’un nouveau départ. Chaque point de vue de chaque tchadien compte. 
Ce dialogue est une occasion de rompre avec les idées, les habitudes et les comportements du passé. Nous appelons tous les tchadiens par delà de leurs partis, leurs associations, leurs croyances, leurs origines à s’unir pour construire le Tchad. 
Car «  l’amour de la démocratie est celui de l’égalité » affirmait fièrement MONTESQUIEU. 
Nous participons  à  un match qui dessinera la vie de notre pays.  Ce n’est pas n’importe quel match, mais un match de remontada , où chaque tchadien est obligé de devenir un attaquant pour marquer le but de la paix, le but de la démocratie, le but de la justice , le but de l’égalité et le but du développement pour  gagner ce match.
A nous   la Jeunesse, le Tchad nous a tout donné. Maintenant c’est à notre  tour  de tout lui donner. 
Nous saisissons avec fierté la main tendue du Premier Ministre de la Transition relativement au dialogue inclusif.
Par conséquent, nous annonçons solennellement, officiellement, de manière franche, déterminée et non équivoque, notre participation au dialogue inclusif, prévu au mois de novembre 2021.
A cet effet, nous allons organiser des consultations préalables avec la population sur les quatre coins du pays,  pour recueillir leurs avis et propositions sur les questions fondamentales à savoir :
-        La forme de l’Etat ;
-        La bonne distribution et la bonne administration de la justice ;
-        les conditions sur les élections libres, démocratiques et participatives ;
-       Le sursaut du développement.
Nous sommes mobilisés, nos gouvernants doivent l’être aussi pour que  le Tchad gagne, conclue Me Benjamin MAMGODIBAYE. 
Par O.T/ Charilogone Media Tchad