Login & Register English

Appel d'urgence: +201066144258 
vendredi - sept. 24, 2021

Breaking News

Tchad : La Plate forme des serviteurs de Dieu  exige la Sociétés Internationale Politique Moyen-Orient

News image

La Plate-forme des Serviteurs de Dieu pour la Justice et le Droit au Tchad en abrégée (PSDJDT) une coalition des leaders chrétiens ont fait une communication ce jeudi 22 avril 2021, relative a la situation actuelle au Tchad suite au décès du Maréchal du Tchad, puis la mise en place du Conseil Militaire de Transition (CMT). 
Porte parole de ladite plate forme Dr KELEYPETTE DONO Esaie indique que: "Face à cette situation (décès du président Idriss Deby Itno) d'une extrême gravité et la confusion qui règne actuellement dans le pays et dans  le souci de créer un environnement de paix et de confiance mutuelle entre tous les tchadiens [...] En tant que serviteurs de Dieu, exiger une dissolution pure et simple du Conseil militaire de transition et demander instamment le retour à l'ordre constitutionnel seul gage d'une  ouverture vers une véritable transition démocratique. En cas de résistance, les serviteurs du Dieu vivant et vrai que nous, prendront toutes nos responsabilités devant Dieu et devant la nation tchadienne.  Nous exhortons tout homme à écouter la voix de Dieu pour son salut et pour échapper au jugement de Dieu".  
Les serviteurs de Dieu formule les propositions entre autres: 
1) Réitérerons le contenu de notre mémorandum du 22 mars 2021 qui propose un dialogue national inclusif d'un mois qui débouchera sur une transition de trois (3) mois afin de poser les vrais fondements de  la République s'applique à la conférence nationale et d'organiser les élections présidentielles libres crédibles et transparentes;
2) Demandons aux militaires de regagner immédiatement les casernes pour s'occuper uniquement des questions sécuritaires.  La transition doit être dirigée par des civils;  
3) Exhortons les forces de défense et de sécurité de ne pas se prêter à la chasse aux sorcières car seul le pardon peut consolider la paix et libérer les ceurs pour un développement durable;
4) Demandons à tout le peuple tchadien de prendre son destin en main et se confier entièrement à Dieu qui seul peut construire durablement le pays selon Psaumes 127: 1.  «Si l'Éternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain;  Si l'Éternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain.  »; 
5) Demandons aux forces belligérantes de se sentir tous les tehadiens et de privilégier la voie du dialogue car la guerre n'a résolu aucun problème de la vie de manière durable;  
6) Mettons en garde la France et de son président Emmanuel Macron pour ses multiples ingérences dans les affaires tchado tchadiennes.  Le Tchad d'aujourd'hui n'est pas le Tchad de 1960. Les tchadiens sont assez matures.
Ils mettent en garde la France et ses hautes autorités, qu'elles sachent que ce sont elles "les responsables de la mort du président IDI [...]la France doit rendre compte de toutes ses mechancetés et son ingratitude envers le peuple tchadien".
Par: Ouganda TANGUE.