Login & Register English

Appel d'urgence: +201066144258 
dimanche - août 09, 2020

Breaking News

Politique Africaine : Les jeunes tchadiens lancent un ultimatum à la communauté internationale ! Sociétés Internationale Politique Moyen-Orient

News image

C’est à travers une lettre ouverte dont Charilogone, a reçu une copie, et par la voix de MIARIM Dillah Evariste, président de jeunes de l’Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (la plus grande formation politique de l’opposition démocratique) que la communauté a été interpellée officiellement, ce mardi 11 juillet 2017.

« Le moment est venu d’interpeller sans complexe la France, les Etats-Unis, et l’Union Européenne et leur demander de choisir entre le peuple tchadien et celui qui est responsable de ses souffrances » peut-il lire dans cette lettre. Selon les termes exactes de cette lettre : « le peuple tchadien est totalement pris en otage par un groupuscule qui, chaque jour, détourne, emprisonne, humilie, intimide, pille, séquestre, viole, vole, torture et tue impunément sous l’œil acolyte de la France et compagnie ». Et d’ajouter que la situation actuelle au Tchad est l’œuvre d’un seul homme qui depuis plus d’un demi-siècle se maintient au pouvoir sans alternance, sous les regards complices de l’occident et ses cliques.

« Deby sape les fondements de la démocratie et viole allègrement les droits humains » lit-on. Un premier avertissement de la jeunesse ! Le contenu de la lettre ouverte dresse le tableau sur la situation actuelle qui prévaut au Tchad : « les élèves et étudiants désemparés ne savent à quel saint se vouer, les maîtres communautaires sont réduits à la mendicité, les retraités se demandent où sont passées leurs pensions de retraite, les personnes âgées vont jusqu’à regretter les années sombres de la dictature au Tchad.

Pendant ce temps, Deby et ses proches, eux, ne rêvent qu’à vider le Tchad de ses hommes et de ses biens ». Les jeunes de l’UNDR de conclure dans leur lettre ouverte qu’ils exigent de la France, les Etats-Unis, et l’Union Européenne : « la cessation immédiate de soutiens de toutes formes au régime illégal et illégitime de Deby ; le refus d’accompagner Deby dans l’organisation de son forum pour valider la monarchisation programmée du Tchad ; l’implication effective et active de vos pays respectifs dans l’organisation d’un dialogue inclusif et sincère, seule voie de sortie de la crise socio politique dans laquelle le Tchad est plongé ». Affaire à suivre…

LA RÉDACTION CHARILOGONE MÉDIA