Login & Register English

Appel d'urgence: +201066144258 
vendredi - août 14, 2020

Breaking News

LES MAÎTRES COMMUNAUTAIRES DU TCHAD EN CONGRES CE MERCREDI Sociétés

News image

La coordination nationale des maîtres communautaires du Tchad organise le 3e congrès ordinaire, ce Mercredi 24 Juillet 2019 au Centre culturel AL-MOUNA à N'Djamena. "Des Maîtres communautaires forts pour un syndicat fort" est le thème retenu pour cette rencontre de la coordination nationale des maîtres communautaires affiliée à la Confédération Libre des Travailleurs du Tchad (CLTT, l'une de grande organisation syndicale au Tchad).
L'objectif de ce congrès ordinaire est mettre sur pied la nouvelle équipe dirigeante de la coordination, revoir les textes de base et aussi trouver de nouvelles stratégie pour la lutte syndicale en faveur des maîtres communautaires du Tchad.
          Monsieur Oumar Mahamat Yves président du comité d'organisation dans son mot d'ouverture affirme que: salué la présence de ses camarades maîtres communautaires et surtout des autorités qui ont honoré de leur présence ce congrès.
        Le secrétaire général de la Confédération Libre des Travailleurs du Tchad M. BRAHIM BEN SEÏD affirme que: cette mobilisation traduit l'engagement des maîtres communautaires a la vie syndicale. Les maîtres communautaires sont de militants assidu de la CLTT et cette dernière n'a pas failli dans sa mission de défendre ses droits. Les Maîtres Communautaires (MC) représentent 75% de l'effectif des enseignants et doivent mériter une considération particulière par les plus hautes autorités pour le service qu'ils rendent à la population dans l'encadrement des enfants. Le premier responsable de la CLTT, déplore ce pendant, le fait que récemment des irrégularités ont été constatées dans le recensements des maîtres communautaires, des inconnus ont payés en lieu et place des véritable maîtres communautaires. Une situation que Monsieur Brahim Ben Seïd qualifie de "Haram" (péché en arabe local). 

Par la rédaction Charilogone Media Tchad / Correspondance - Ouganda TANGUE