Login & Register English

Appel d'urgence: +201066144258 
mercredi - juin 03, 2020

Breaking News

TCHAD: LA BANQUE BCC SERAIT-ELLE COUPABLE D'ABUS DE CONFIANCE ? Économie Sociétés

News image

A l'origine des faits, Sieurs YAYA DILLO DJEROU et SEKE DJOUGOUNDI avaient en 2008 ouvert un compte à la BANQUE COMMERCIALE DU CHARI (BCC) pour ensuite faire un dépôt de cinquante (50 000 000) FCFA. Pratiquement une dizaine d'années plus tard, les sieurs YAYA DILLO DJEROU et SEKE DJOUGOUDI s'étaient presentés à la banque afin de retirer l'argent , avec une grande stupéfaction qu'ils étaient informés que le compte en question est vide.
Selon leur avocat Maître DAINONET J, Frédéric, la somme déposée était destinée à des orphelins, qui a l'époque étaient mineurs. Et c'est suite à un conseil de famille qu'il il à été décidé de confier l'argent à messieurs YAYA DILLO DJEROU et SEKE DJOUGOUNDI afin de placer ladite somme sur un compte joint jusqu'à ce que les orphelins atteignent l'âge de la majorité.
Les renseignements recueillis auprès de certains responsables de la banque, selon l'avocat, il en ressort que "la somme déposée aurait été frauduleusement retiré, sans aucune précision sur l'auteur de ce retrait. " C'est ce qui est logiquement incompréhensible " déclare Me DAINONET Frédéric. Pour lui "il ressort de l'exposé des faits que l'opération qui a consisté à retirer la totalité de l'argent était une opération interne à la banque. Et donc la banque s'est rendue coupable d'abus de confiance".
En effet, l'historique des mouvements bancaire du compte démontre que: les sieurs YAYA DILLO DJEROU et SEKE DJOUGOUNDI, avaient bel et bien operé un dépôt d'un montant de cinquante millions (50 000 000) FCFA sur le compte logé dans les livres de la BCC SA; un retrait de la totalité du montant a été opéré le 15 Avril 2008, soit seulement un mois et douze (12) jours après le dépôt". L'avocat d'ajouter que: vous vous poserez logiquement la question de savoir si le retrait en question n'aurait pas été fait par mes client. Je vous rassure que le chéquier confectionné pour le compte de mes clients n'a jamais été utilisé et est intact. Et vous savez également qu'il est impossible de retirer un tel montant par carte bancaire et en une seule fois".
L'avocat de conclure qu'ils envisagent d'intenter une action judiciaire contre la BCC SA afin que ses clients entrent dans leurs droits. Et qu'il à déjà eu des précédents judiciaires de ce genre concernant d'autres banques.
Par la rédaction Charilogone Media Tchad / Ouganda TANGUE